Depuis quelques années, au gré des brocantes, j'achète des boutons (de préférence anciens). Pour certains, je me souviens même de leur lieu d'achat ; un bouton, une histoire. Tout a commencé en 1982/84 à ORAN, en ALGERIE, lors d'une visite dans une mercerie. Un vrai bonheur cette mercerie ; tout était à l'ancienne : des meubles en bois patiné aux multiples tiroirs dont les poignées étaient joliment ouvragées, des étagères jusqu'au plafond pliant sous des "tonnes" de rubans, d'accessoires.. une merveille. Quand j'entrais dans cette boutique, j'étais tel le loup de Tex Avery, les yeux me sortaient de la tête ! Par contre pour acquérir ces superbes boutons, il fallait rentrer dans les grâces du mercier ; certains jours il ne voulait pas ouvrir ces tiroirs, pourquoi  ? je ne l'ai jamais su ;  il n'était pas décidé à vendre, c'était non et malgré tous mes sourires 

Récemment mis à jour2

je devais repartir bredouille à mon grand désespoir. Mais quand j'y repense peut-être voulait-il garder pour lui ces précieux trésors ?